Stylisme et cage de verre

David est un jeune styliste talentueux qui se lance. Il méritait bien un petit coup de pouce pour la création d'un book dans lequel ses créations seraient mises un minimum en valeur. Ce fut l'objet d'une longue séance photo un samedi après-midi. Partis en équipe, bien chargés de matériel (auquel s'est rajouté la collection de vêtements), l'endroit principal choisi pour la séance fut une grande cage d'escalier tout en verre, située dans un centre sportif bruxellois. On ne pouvait rêver mieux pour disposer d'une lumière enveloppante et directionnelle à la fois. 

Bien que la lumière entre abondamment dans la cage d'escalier, elle crée aussi son lot de problèmes, tels que d'importants contre-jour qu'il faut gérer. Pas de soucis, on est équipés pour cela. Deux boîtes à lumière carrée de 60 cm, une perche (1), des pieds et des déclencheurs, c'est tout bon. Le plus important: le trépied à commande vocale, plus connu sous le nom d'assistant (2).

Si vous avez déjà tenté des photos au flash à proximité de grandes surfaces de verre, vous aurez déjà pu constater que plus dur à gérer, ce sont les reflets. Il faut faire preuve de patience et d'un peu d'ingéniosité pour limiter au maximum les retours de lumière créés par les surfaces vitrées, tout en assurant le meilleur éclairage possible de la scène. Et c'est bien plus facile à dire qu'à faire. Puisqu'on travaille avec des flashes et non pas avec de l'éclairage continu, les reflets ne peuvent se voir qu'au moment de la prise de vue, lorsque les flashes se déclenchent. Ça rajoute du piment à la chose, mais ça allonge les séances aussi en raison des nombreux tests à faire. Heureusement, il y a les pauses pour les changements de tenue, durant lesquelles on peut tout tester (3)



Un grand merci à toute l'équipe technique pour l'aide inestimable apportée à la réalisation des photos. Vous être de vrais potes, les gars. 

Modèle : Céline 
Styliste : David Bourseaux 
Equipe : Jéremie, Marc, Pierre, Patrick 


__________

(1) si le shooting est fait à plusieurs, je ne saurais que vous recommander d'avoir une perche sous la main; c'est à mon avis l'achat à considérer dès que vous aurez acquis votre premier pied pour flash.
(2) merci au très jeune Jérémie pour avoir joué le jeu avec patience pendant plusieurs heures.
(3) une autre raison pour partir en équipe : disposer de victimes consentantes pour jouer les modèles improvisés.

0 commentaires:

Publier un commentaire